Invitations gratuites pour la Foire de Bordeaux 2014

Vous voulez une invitation gratuite pour la Foire de Bordeaux 2014 ?

Il suffit de demander !

Comment ?

Demandez votre invitation en nous écrivant sur la page contact du site :

-Notre page Contact : https://cheminee-poele-bordeaux.fr/contact/

Et on vous l’envoie !

Demandez vos entrées gratuites et économisez le prix de l’entrée

La foire-expo de Bordeaux c’est LE rendez-vous des privilégiés pour découvrir les nouvelles tendances du moment et ce qui se fait de mieux sur le marché. Du 24 mai au 1 juin 2014 au Parc-Expo de Bordeaux lac, c’est + de 2200 exposants regroupés en 4 Pôles qui seront réunis pour vous donner des conseils pro sur leurs produits et leur savoir-faire, sur une quantité impressionnante de thèmes différents. C’est un véritable moment d’échange et de convivialité qui vous attend avec des animations, des nocturnes, … Bref vous l’aurez compris, il y a de quoi passer un très bon moment et nous vous invitons à venir le partager avec nous !

Hall 1 – Allée B – Stand 2503

Dans la limite des places disponibles.

Plein Feu sur les promotions printemps 2014

Du 12 au 26 avril 2014 profitez de -20% sur les foyers et les poêles Richard le droff

Plaisir des yeux, confort de chauffe et respect de l’environnement. Les poêles à bois Richard le Droff répondent à ces trois exigences tout en vous offrant le choix de la forme et du style.

Retrouvez le dépliant de la promotion

Découvrez nos réalisations en photos et vidéos

Découvrez nos réalisations en accédant à la galerie photos de notre site.

Soldes d’hiver 2014

Du 8 janvier au 11 février 2014,

Soldes d’Hiver, à découvrir dans notre magasin.

Votre magasin

Cheminée Richard le droff- Bordelet Design
326 avenue du médoc
33320 Eysines
telTél : 05 56 28 45 32
faxFax : 05 56 28 15 41

Horaires d’ouvertures :
Le Lundi de 14h a 19h
Du mardi au samedi
de 9h30 a 12h et de 14h a 19h

Votre magasin de cheminées et de poêles à bois Richard le droff – Bordelet Design 326 avenue du médoc 33320 Eysines

Des cheminées et poêles aux performances élevées

Le bois est un combustible renouvelable et écologique très prisé actuellement. Le chauffage au bois est de plus en plus privilégié et il est parfait pour les maisons actuelles. Si vous recherchez un chauffage écologique et performant, votre magasin Richard le droff – Bordelet design vous propose toute une variété de modèles.

Un chauffage écologique

Ayant bénéficié du label Flamme Verte, tous les poêles et cheminées mis en vente dans notre magasins respectent l’environnement. Ils réchauffent parfaitement l’intérieur de la maison et n’amènent aucun risque de réchauffement planétaire. Pour la plupart, ils constituent une solution de chauffage au bois qui émet de faibles quantités de particules.

A ce souci écologique, nos poêles et cheminées ajoutent de vraies performances techniques. Votre magasin saura vous faire découvrir toutes les solutions au service d’un chauffage efficace comme le système de gestion de la combustion.

Le poêle idéal pour une maison RT2012

Les nouvelles constructions comme les maison basse consommation par exemple, mais aussi toutes celles dont l’isolation est élevée nécessitent des appareils particulièrement étudiés.

Si vous recherchez un moyen de chauffage idéal pour votre maison RT2012 à Eysines, la solution se trouve dans notre magasin. Il vous ouvre ses portes et vous propose toute une gamme de poêles à bois ou à pellets, conformes aux maisons RT2012.

Crédit d’impôt 2014

Crédit d’impôt 2014

 

Pour être éligible au crédit d’impôt le poêle à bois doit: 
– servir a l’habitation
– être acheté dans l’année
– être installé par la société qui a vendu le poêle
– avoir un rendement supérieur à 70 % (avec un taux de rejet en CO inférieur a 0.3%) et être conforme à la norme NF EN 13240 ou NF D 35376.

Le crédit d’impôts porte sur le prix des équipements et des matériaux, hors main d’oeuvre et sur une installation réalisée avec facture.

Ceci étant la facture doit indiquer le coût de l’appareil et celui de l’installation afin de prouver que c’est la même société qui a géré la vente et la pose.

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder la somme de 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple sans enfant(400€ par personne supplémentaire à charge).

Pour les chaudières à bois c’est un peu différent: le rendement doit être au dessus de 80% pour une chaudière manuelle et 85% pour une chaudière automatique. Depuis 2014 elle doit aussi respecter les seuils d’émissions de polluants de la classe 5 de la norme NF EN 303. 5.

Pour en savoir plus, visitez le site du Trésor Public www.impots.gouv.fr

D’autres aides sont aussi disponibles:

 Le taux de TVA réduit a 5.5 % pour les appareils labellisés Flamme verte

 L’aide de l’Anah pour les propriétaires d’un logement de plus de quinze ans

 Les aides de certaines régions. Renseignez-vous localement.

 Les certificats d’économies d’énergies pour poele et chaudière
Cette prime aussi appelée CEE (ou C2E) voire “prime énergie” ou “prime à la casse” est payée par certains industriels (des “obligés” du secteur électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique et nouvellement les carburants pour automobiles). Les particuliers qui en bénéficient recoivent 150.00 € en moyenne pour un poêle à granulés et 400/600 € pour une chaudière à granulés. 
Le principe est que les économies de CO2 que vous réalisez vous soit rachetées par des entreprises “polluantes” qui compensent ainsi leurs émissions.

Taux TVA 2014 chauffage bois

TVA 2014

L’année 2014 apporte son lot de nouveautés avec des changements de TVA. Pour ne pas s’y perdre voici les principales nouveautés.

  • Passage de la TVA de 7 à 10% pour les combustibles bois énergie

Le prix du bois énergie ne sera pas moins cher en 2014. Au contraire, son prix risque d’augmenter en raison de l’augmentation de la TVA. Alors que la loi de finances rectificative pour 2012 a déjà fait passer le taux de TVA à 7 %, le gouvernement a décidé la modification des taux de TVA au 1er janvier 2014 et a pris dans ce cadre une décision discriminatoire à l’égard du bois-énergie au seul profit des énergies fossiles (la TVA du gaz passera de 7 à 5.5%).

De 5 % en 2011, la TVA applicable au bois énergie va passer à 10 % en 2014, soit une augmentation de plus de 80 % en deux ans.

  • TVA à 5.5% pour les travaux « induits »

Le projet de loi de finances pour 2014 prévoit l’application du taux réduit de TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique (isolation et chauffage) relevant du champ très restrictif du crédit d’impôt développement durable (CIDD). Ainsi, au 1er janvier 2014 dès lors que vos travaux sont éligibles au crédit d’impôt, la TVA appliquée sera à 5,5%. Ces travaux induits sont ceux définis dans le cadre de l’éco-prêt à taux zéro. Ils concernent les travaux de rénovation énergétique pour les chaudières à condensation, les matériaux d’isolation thermique, les appareils de régulation de chauffage, les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou de pompes à chaleur ou de raccordement à un réseau de chaleur et des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales.

  • Eco-conditionnalité des aides publiques

A compter du  1er juillet 2014, pour l’obtention du crédit d’impôts développement durable (CIDD)  et de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), l’installation d’un appareil de chauffage au bois devra obligatoirement être réalisée par un professionnel certifié. Ce principe permet ainsi de s’assurer que les travaux de rénovation énergétique soient de qualité et qu’ils permettent de réaliser des économies d’énergie. Le recours à des professionnels qualifiés et certifiés RGE « Reconnu Grenelle de l’Environnement » est donc obligatoire et devrait stimuler la demande d’entreprises de qualité. Ceci incitera les professionnels à suivre une formation spécifique pour obtenir la certification et monter en compétences.

2014 apporte donc son lot de nouveautés sur la TVA des combustibles bois énergie et sur les travaux de rénovation thermique. Les professionnels du bois ne devraient pas tarder à hausser les prix des combustibles.
La mise en œuvre de l’écotaxe sur les poids lourds (actuellement suspendue encore une année), pourrait aussi inciter aussi les professionnels à augmenter les prix du bois énergie.
Malgré tout, le  bois restera l’énergie la moins chère du marché pour un chauffage principal.

La qualité de l’air et le chauffage au bois

Les dernières données dont disposait l’Ademe en matière de bois énergie dataient de 2000. C’est la raison pour laquelle elle a fait réaliser une étude détaillée sur le chauffage domestique au bois, dont elle a publié les résultats le 24 octobre.

Baisse moyenne de la consommation de bois

Que nous apprend cette étude ? Premier constat, les Français sont de plus en plus nombreux à se chauffer au bois : 7,4 millions contre 5,9 millions en 1999. Mais cette croissance n’implique pas une hausse de la consommation globale de bois, la consommation moyenne par ménage étant en baisse. “Cette baisse est due à une meilleure isolation des logements et à un meilleur rendement des appareils utilisés, des équipements de plus en plus performants étant apparus depuis 10 ans“, explique l’Ademe.

Trois facteurs ont contribué à l’essor du bois dans le chauffage des maisons individuelles : des appareils plus efficaces, leur compatibilité avec la performance énergétique des logements, et l’augmentation du prix de l’énergie. Le prix du bois reste en effet compétitif vis à vis de l’électricité, du fioul et du gaz, souligne l’Ademe, même s’il a augmenté sous l’effet de la professionnalisation des approvisionnements et de la demande en bûches de 33 cm, qui nécessite une coupe supplémentaire.

Des équipements de plus en plus performants

Les rendements des appareils de chauffage sont passés de près de 50% en 2000 à plus de 70% aujourd’hui. Quant aux émissions de particules, elles sont divisées par dix entre un foyer fermé antérieur à 2000 et un appareil labellisé “Flamme verte” 5 étoiles.

flamme-verte

La qualité du combustible ne doit pas non plus être négligée, souligne l’Ademe, l’utilisation d’un combustible trop humide ayant pour conséquence d’augmenter les émissions polluantes. L’étude révèle d’ailleurs que les particuliers sont attentifs à l’essence du bois et à la durée de séchage, mais le sont beaucoup moins à l’égard des pratiques d’allumage et de chargement, ainsi qu’à la qualité de l’appareil.

Le parc d’appareils au bois se renouvelle“, souligne toutefois l’étude, 28% d’entre eux ayant moins de cinq ans. Mais elle relève aussi que “la marge de progression demeure importante” : 50% des utilisateurs ont un appareil de plus de dix ans ou un foyer ouvert. La majorité des appareils utilisés par les ménages sont en effet des inserts ou des cheminées à foyer fermé dont l’âge moyen est de 15 ans. “Ce qui représente un marché potentiel de 3,3 millions d’appareils à changer“, souligne l’Ademe.