Opération spéciale SPARTHERM

Venez profiter d’une remise de -10% sur la gamme SPARTHERM jusqu’au 30/04/2019 !
Spartherm est un des plus grands fabricants de foyers au gaz, bois et bioéthanol en Europe.
Avec 900 employés et des usines en Allemagne, Spartherm offre une gamme de foyers très étendue pour quasiment chaque situation. Il y a une sélection variée aussi bien pour les foyers vitrés indépendants que pour les inserts et cassettes. Spartherm vend ses produits exclusivement aux installateurs professionnels. L’innovation, les nombreux brevets et la méthode de production de haute qualité garantissent des produits qualitatifs.

Destockage massif sur appareils d’exposition

Profitez du renouvellement de nos modèles d’exposition dans le magasin pour bénéficier jusqu´à -60% de remise !
Les appareils d’exposition ont été exposés dans notre showroom et n’ont jamais été mis en fonctionnement. Ils peuvent dans certains cas laisser apparaitre quelques défauts d’aspect mineurs.
Tous bénéficient de la garantie d’origine.
Pour connaitre nos offres merci de vous rendre sur CETTE PAGE.

Le poêle à bois, chauffage le plus économique. REPORTAGE FRANCE 2

Comment faire baisser la facture du chauffage? L’arrêt de plusieurs centrales nucléaires fait craindre des coupures en cas de pics de consommation. Pour certains la solution passe par le poêle à bois.

À buche ou à granulé, en fonte, ou en acier. Tous les prix existent, de 500 à 10 000 euros. Mais le poêle à bois est-il vraiment plus économique pour se chauffer? Jusqu’à présent cette maison n’était chauffée qu’avec du fioul. Facture totale : 2200 euros par an. Avec ce poêle la propriétaire espère faire d’importantes économies : “Je pourrais faire de 20 à 30% d’économies”. Soit 600 euros par an. De quoi amortir l’installation en 7 ans.Le chauffage au bois reste la solution la moins chère du marché. En un an, une maison de 100 m2 consomme 10 000 kw de chauffage. Pour des radiateurs électriques : 1500 euros par an. Pour du gaz 740 euros. Le bois reste meilleur marché avec 430 euros par an.

Toujours plus performant et efficace
Cette usine en Alsace fabrique 30 000 poëles par an. Depuis quelques années les appareils ont considérablement évolué. Le secret de ces poêles nouvelle génération, c’est la précision dans la construction. L’acier est découpé avec un laser au millimètre près. Soigneusement soudé et poncé, car tout doit être étanche. Avec ses appareils, la France est le premier marché d’Europe.

Poêle à bois : qu’est-ce qu’un poêle bouilleur ?

Un poêle bouilleur est un type particulier de poêle à bois. En effet, il se transforme en véritable chaudière une fois raccordé à votre circuit de chauffage. Respectueux de l’environnement, ce système présente de nombreux avantages pour votre logement. Les explications avec L’énergie tout compris.

spartherm_ambietne_a4h2o_schemaPoêle bouilleur : son fonctionnement
Contrairement à un poêle à bois classique, le poêle bouilleur est un véritable appareil de chauffage central. Il intègre dans son foyer un échangeur qui transmet la chaleur à de l’eau circulant dans votre circuit de chauffage. De plus, l’échangeur possède un système permettant de contrôler la température et la pression de l’appareil.

Ce poêle à bois bouilleur peut ainsi alimenter plusieurs systèmes de chauffage :
-Radiateurs à eau
-Plancher chauffant
-Mur chauffant
-Ballon d’eau chaude sanitaire

Le fonctionnement du poêle bouilleur est simple et économique. Il accumule une réserve d’eau chaude, permettant ainsi une distribution ultérieure vers le ballon de stockage. Une fois que l’eau atteint 60°C, elle est pompée à l’extérieur de l’appareil. Cela permet une alimentation directe de votre système de chauffage.
Notez que le poêle bouilleur fonctionne grâce au bois et/ou au pellet.

Quels sont les avantages d’un poêle bouilleur ?
Le principal atout d’un poêle à bois bouilleur est la réalisation d’économies d’énergie. En effet, qu’il soit utilisé en relève de chaudière ou combiné avec un système à énergie renouvelable, il permet de réduire votre consommation de combustible.

De plus, il existe de nombreux modèles de puissances différentes sur le marché. Vous pouvez choisir l’appareil qui convient à vos besoins et à la capacité de votre logement. Comptez entre 3 000 € pour les plus petits modèles et 20 000 € pour des appareils plus puissants.

Bon à savoir : afin d’assurer un fonctionnement optimal de votre appareil, le poêle bouilleur et son conduit de raccordement doivent être régulièrement entretenus.

L’installation d’un poêle à bois bouilleur
Pour bénéficier du crédit d’impôt, l’installation de votre poêle bouilleur doit être faite par un professionnel agréé. En effet, son intervention garantit que le raccordement à votre circuit de chauffage soit suffisamment sécurisé.

Selon vos besoins en chauffage, votre budget et votre logement, plusieurs configurations sont possibles :
-Installation autonome
-Installation couplée à une pompe à chaleur ou à des capteurs solaires
-En relève de chaudière (gaz, fioul)

Sachez que l’installation d’un poêle bouilleur exige au préalable d’avoir un circuit hydraulique étanche au sein de votre logement.

Le saviez-vous ?
Son rendement étant supérieur à 80 %, le poêle à bois bouilleur est éligible au crédit d’impôt. Cette aide publique vous fait bénéficier d’une réduction à un taux unique de 30 % sur vos impôts afin de vous aider à réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

Le bois : une énergie compétitive au prix stable

ico-6Le bois est une énergie bon marché avec un coût stable au fil des ans. En plus d’être la première source d’énergie renouvelable utilisée en France, la ressource est présente localement et en quantité. Rappelons que le taux de prélèvement de bois représente environ la moitié de l’accroissement naturel annuel de la forêt française.
Comparatif du prix d’achat des différentes énergies et évolution depuis 2005
tableau-energie-prix
Prix au 1er janvier de l’année. Données exprimées en centimes d’euro par kWh PCI (Source : base de données Pégase du Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer)
La hausse de la TVA de 7% à 10% pour la vente de bois de chauffage, appliqué au 1er janvier 2014, s’est répercutée directement sur le prix d’achat de ces bioénergies.
Néanmoins et malgré cette hausse de TVA, le coût du bois énergie reste sur le long terme l’énergie la plus compétitive :

 Bois bûcheGranulé Fioul Gaz naturelPropaneÉlectricité
Cts € / kWh3,506,076,777,5612,7915,78
(Source : base de données Pégase du Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer) – Janvier 2015

Ces prix ne tiennent pas compte des prix d’investissements liés au matériel, ni des coûts d’entretien des équipements.
Comment expliquer la stabilité de son coût par rapport aux autres énergies ? Le prix du bois va-t-il augmenter dans les années à venir ?

ico-7En plus d’être une ressource locale, le prix de l’énergie bois n’est pas soumis à la fluctuation des prix des énergies fossiles. Il dépend principalement de la main d’œuvre et du transport.

A horizon 2020, la France a pour objectif que 9 millions de foyers soient équipés d’un appareil de chauffage au bois (contre 7,4 million en 2013). Malgré la hausse des équipements installés, la demande globale de bois n’augmentera pas du fait d’une augmentation des performances énergétiques des appareils de chauffage au bois et d’une réduction des besoins avec des logements de mieux en mieux isolés.

Les soldes d’hiver du 6 janvier au 16 février 2016

Cheminées & Poêles
L’hiver approche… Êtes-vous prêt ?
Profitez des soldes pour préparer l’hiver 2016
Classique ou design, au bois, au gaz ou aux granulés… votre poêle ou votre cheminée deviendra l’objet déco phare de votre intérieur.

Soldes 2016 du 6 janvier au 16 février 2016 à découvrir dans notre magasin.

Retrouvez nous au salon “Vivons Maison” du 7 au 11 Novembre 2015

Toute l’équipe des cheminées RICHARD LE DROFF vous attend lors du salon VIVONS MAISONS qui se déroulera du 7 au 11 novembre 2015 à BORDEAUX LAC – PARC DES EXPOSITIONS
Hall 1 – Allée B – Travée 27 – Stand 2701
Du samedi 7 au mercredi 11 Novembre 2015 :
– De 10h à 19h sans interruption
– Nocturne le Mardi 10 novembre jusqu’à 22h30

bannierel-vivons-maison-2015

Venez obtenir toutes les informations dont vous avez besoin auprès d’un professionnel de la cheminée et du poêle dans le cadre de votre projet. Venez également à cette occasion profiter de nombreuses offres exclusives !

Les poêles à bois du XXIe siècle

Toujours plus propres, toujours plus performants : les poêles à bois conçus aujourd’hui par les industriels doivent répondre aux nouveaux enjeux énergétiques, écologiques et économiques. Exemple à Obernai, où l’entreprise Supra SA – RICHARD LE DROFF mise sur l’innovation pour maintenir son 2e rang sur le marché français, de plus en plus concurrentiel.

usine-supra

Une des vingt chaînes de montage de Supra à Obernai : un travail manuel, tout comme le ponçage ou la peinture à la poudre, alors qu’un laser découpe la tôle et qu’un robot effectue les soudures étanches.

« En quinze ans, le rendement des poêles à bois a doublé et les émissions de particules ont été divisées de moitié » , assure Nicolas Blenny, directeur marketing deSupra SA – RICHARD LE DROFF à Obernai.

Des vingt lignes de montage de cette entreprise métallurgique de 225 salariés sortent des poêles à bûches, des poêles à granulés, des inserts et des foyers de cheminée. Des appareils vendus sous la marque Supra chez les grossistes, détaillants et en grande distribution, des poêles et cheminées haut de gamme commercialisés sous la marque Richard le Droff.

Progrès nécessaires
« En 1974, Supra a inventé le foyer fermé » , souligne Nicolas Blenny. Une première étape dans l’amélioration des performances du chauffage au bois. Les ingénieurs de la plateforme d’essais de l’usine ont pour mission de concevoir les poêles de demain, qui consomment moins de bois et émettent moins de particules et de CO2 dans l’air. Chaque jour, ils font tourner leurs différents modèles branchés à des appareils de mesure. Ils testent des dispositifs de régulation de la combustion par variation de l’apport d’air dans la chambre de combustion, en lien avec des laboratoires allemands et autrichiens.

Ils cherchent à innover pour mettre sur le marché des poêles de faible puissance adaptés au chauffage des logements BBC et passifs : « Nous cherchons à améliorer la répartition de la chaleur dans tout le logement à partir d’un seul poêle » , précise Nicolas Blenny.

Programmation et automatisation
Spécialiste depuis plus de cent ans du poêle à bûches, cette entreprise créée en 1878 par un quincaillier local qui fabriquait des cuisinières à bois et des fours à pain, Supra axe ses efforts depuis 2011 sur le poêle à granulés : « Il est plus facile à utiliser que le poêle à bûches, il est autonome 48 heures, programmable, à alimentation automatisée… Encastré, il est peu encombrant. Et il ne fait pas de bruit. »

Familiale jusqu’en 2007, cette entreprise a été rachetée par EDF ENR (Électricité de France Énergies Nouvelles Réparties) qui a cédé ses parts en 2011 au fonds Perceva Capital. En forte croissance jusqu’en 2008, Supra a vu son chiffre d’affaires chuter en 2011 et 2012, en raison de la crise, de la baisse du crédit d’impôt et de son arrivée tardive sur le marché du poêle à granulés. Depuis deux ans, son chiffre d’affaires se stabilise à 40 millions d’euros.

Neuf millions en 2020
La loi sur la transition énergétique prévoit un développement des énergies renouvelables, et en particulier de la chaleur produite par le bois. 7,5 millions de foyers français se chauffent aujourd’hui au bois. Ils devraient être 9 millions en 2020. Supra mise sur cette évolution et sur le remplacement des poêles et inserts anciens par des appareils labellisés Flamme verte, 5, 6 ou 7 étoiles.